Beauvais
45 rue de la Madeleine - 60000 Beauvais - Tél: 03 44 07 29 09

Relooker ses meubles pendant le confinement

Publié par Beauvais le 05/05/2020
dans la categorie Articles

Customisez vos meubles en utilisant du papier peint

Vous avez repeint votre salon l'année dernière et il vous reste un peu de peinture ? Pourquoi pas l'utiliser pour donner un petit coup de jeune à votre mobilier. Notre conseil : Poncez le vernis de votre meuble, enlever la poussière avec un chiffon. Et appliquez la peinture en mettant 2 couches pour bien recouvrir le meuble et le tour est joué ! Pour le ponçage, si vous ne disposez pas d'extérieur (balcon, jardin) ventilez bien la pièce afin d'éliminer toutes les poussières.


Il vous reste du papier peint de votre dernière tapisserie ? C'est parfait ! Utilisez-les en customisant vos vieux meubles pour les moderniser et leur donner un petit coup de jeune. Mettez-le au fond de votre vaisselier ou de votre bibliothèque vous aurez alors un meuble neuf sans rien dépenser ! Si vous voulez relooker votre commode vous pouvez en mettre sur les tiroirs. Cela donnera un style unique à votre mobilier.

 

Vous pouvez utiliser de simples serviettes en papier pour habiller vos meubles. Simple et efficace elles sont très faciles à faire adhérer à l’aide d’un vernis colle. Choisissez votre meuble et votre serviette avec des motifs originaux (imitation mosaïque, cannage, spirales colorées) et c’est parti !

Nettoyez votre meuble avec un chiffon et badigeonnez-le de vernis colle. Positionnez votre serviette et remettez une couche de vernis colle délicatement car les serviettes en papier sont fragiles.

 

Habillez vos meubles avec des stickers et papiers adhésifs

Les stickers sont parfaits pour changer de déco en un tour de main. Positionnez-les à votre guise sur le meuble à relooker et le tour est joué. Pour personnaliser un meuble rien de plus simple, que les pochoirs. Choisissez votre motif et ajoutez votre peinture. Vous pouvez faire participer les enfants, un moyen astucieux pour les occuper pendant le confinement

Partager sur les réseaux